Y a-t-il véritablement un marché pour les mannequins grande taille en France ?

Y a-t-il véritablement un marché pour les mannequins grande taille en France ?

Y a-t-il véritablement un marché pour les mannequins grande taille en France ?

A sa création en 2003, l'Agence Plus regroupe des profils pour les essayages de grandes tailles des enseignes de prêt-à-porter. Peu à peu, Sylvie Fabregon développe le département pour que ses modèles puissent aussi faire de la publicité. Un pari qui s'avère payant aujourd'hui où les marques tentent de montrer patte blanche sur la grossophobie. Il a pourtant fallu attendre un changement de mentalité en France. La directrice admet sans peine que "ça part déjà de la société, de ses tendances. Et les clients se calent sur la société".


Aujourd'hui, l'Agence Plus compte 200 profils plus size, des hommes, des femmes de tous les âges. Mais quand on lui parle des marchés britannique et américain où des dizaines d'agences dédiées au plus size prospèrent, Sylvie Fabregon balaie la question d'un revers de la main "C'est incomparable".


Cet accueil timide en France des mouvements bodypositive et bodyneutral se reflète dans les représentations publicitaires et médiatiques des personnes grosses - ou leur absence de représentation.


Source : Madmoizelle

Neven, portrait d'une mannequin dans la musique

Neven, portrait d'une mannequin dans la musique

Neven, portrait d'une mannequin dans la musique

Neven est une artiste pop aux influences urbaines, qui après avoir prêté sa plume à de nombreux artistes (Soolking, Louane, Kendji, Camélia Jordana …) a décidé de faire partager son propre monde à travers un nouveau titre auto produit et sans label « Docile », également accompagné d’un clip.


Soutenue à la Direction artistique par Soolking et par une équipe fidèle qui la suit depuis ses débuts, elle offre un quatrième morceau cohérent et dans la prolongation de son univers, pop, moderne en gardant un amour pour la variété française qui s’illustre sous sa plume. 


A travers son dernier single "Docile", Neven met en scène ses différentes personnalités et son monde intérieur, soutenue par des figures féminines qui lui sont chères pour illustrer la sororité qui l’anime.


Source: La Niçoise

Flashback 2015

Flashback 2015

Flashback 2015

Interview de Sylvie, directrice de l'agence PLUS, pour le site The Body Optimist


L'attrait du métier de booker c'est tout d'abord: découvrir des personnalités !


Sylvie milite "pour l'acceptation de la différence. Il faut s'accepter et s'aimer."

L'agence PLUS va donc prendre le parti pris de recruter des mannequins grande taille à travers le monde et tenter de les faire sortir des cabines d'essayages. Les rondes sont belles et l'agence va le prouver.


Et dans tout ça, quels sont les critères pour devenir mannequin grande taille ?

"Pour la taille, c'est simple, c'est comme pour tous les mannequins, les filles doivent mesurer au moins 1m72 et les garçons 1m85. Pour les mensurations, ses mannequins vont du 40 au 50 et même parfois plus, mais être mannequin, c'est "bien plus que cela".

Il faut "certes avoir de jolies formes, mais il faut aussi donner envie, être souriante, pétillante et photogénique. Il faut que ce soit un personnage, qu'elle dégage quelque chose de fort."


Sylvie insiste, il est essentiel  "d'assumer ses rondeurs. Pas question de vouloir être mannequin plus size et de changer de taille au gré de ses régimes. Aucune agence sérieuse ne peut travailler avec vous".


"Les mannequins sont là pour nous faire rêver... On n'a pas envie de voir une fille qui a l'air malade ou mal dans sa peau qu'elle soit mince ou ronde." Sylvie souhaite que ce milieu se développe que le body positive soit encore plus mis en avant.


Même s'il y a eu beaucoup de progrès ces dernières années, il en reste encore beaucoup à faire !



Source: Ma Grande Taille

Qu'est-ce que le mouvement Body Positive ?

Qu'est-ce que le mouvement Body Positive ?

Qu'est-ce que le mouvement Body Positive ?

Popularisé sur les réseaux sociaux au milieu des années 2010, le mouvement trouve son origine en 1996 avec l'association "The Body Positive" lancé par deux Américaines, Connie Sobczak et Elizabeth Scott, suite au décès de la sœur de Connie Sobczak qui souffrait de troubles alimentaires. Avec cette association, les deux femmes veulent créer "une communauté vivante et thérapeutique qui libère des messages sociaux étouffants qui maintiennent les gens dans une lutte perpétuelle contre leur corps", cite le blog Les Mondes numériques.


En 2018, le hashtag #Bodypositive était l'un des hashtags les plus populaires des réseaux sociaux. Selon Franceinfo2, il comptait 6 millions d'occurrences sur Instagram. De nombreux anonymes se l'approprient mais le mouvement peut aussi compter sur de célèbres ambassadrices : la mannequin canadienne Winnie Harlow, atteinte de vitiligo, l'humoriste et comédienne australienne Celeste Barber, la chanteuse de Gossip Beth Ditto, la championne de tennis Serena Williams, la mannequin grande taille Hashley Graham...


Source: Journal des Femmes